Jeux en ligne aux États-Unis : Party prépare son retour

À l’issue de l’ICE (Exposition Internationale des Casinos) qui s’est tenue à Londres en fin janvier à Londres, divers courants d’idée se sont dégagés. Notamment, celui qui véhicule l’avenue d’une nouvelle ère dédiée aux jeux en ligne au pays de l’oncle Sam. Ainsi, des sujets sur le processus de légalisation des paris en ligne aux USA ont été débattus.

Un accord dès le premier jour
Ce grand rendez-vous des opérateurs sur internet a vu notamment la participation des grands noms comme Bodog, Ongame Network, Playtech et la Kahnawake Gaming Commission. Plus particulièrement, pour les joueurs américains, une rumeur concernant Party Gaming pourrait les ravir.

Dans les colonnes de The Daily Mail, on relève que lors du premier jour même de la conférence, Party Gaming a passé un accord avec deux importantes sociétés de casino basées aux États-Unis. Faut-il rappeler que ce même Party Gaming envisage de fusionner avec Bwin. Cet accord serait effectif avant fin mars de cette année. Il stipule, entre autres, que les deux opérateurs mettront en commun un bouquet de jeux en ligne, le jour où le gouvernement se décide (enfin) de légaliser et réglementer le marché des jeux.

Des partenaires de taille
On ne connaît pas encore l’identité exacte des sociétés avec lesquelles Party Gaming aurait signé, toutefois le journal avance quatre sociétés potentielles : Boyd Gaming, MGM Resorts International, Las Vegas Sands Corporation et Caesars Entertainment. Parmi celles-ci, trois sont cotées en bourse de New York, il s’agit de Boyd Gaming, MGM Resorts et Las Vegas Sands.

Ce prochain retour éventuel de Party Gaming sur le marché américain surprend et étonne à la fois dans la mesure où il fait partie des premiers opérateurs à avoir quitté le marché au lendemain de l’application de la fameuse loi UIGEA (Unlawful Internet Gambling Enforcement Act), en 2006.

De lourdes amendes
On se rappelle qu’à la fin de l’année, Anurag Dikshit, un ses membres fondateurs de PartyPoker (branche poker de Party Gaming) a dû s’acquitter de 300 millions de dollars pour avoir violé le Wire Act de 1961. Après l’accusation, il a plaidé coupable, a fait ensuite l’objet d’une liberté surveillée et échappe à une incarcération en prison. Au début du second trimestre de l’année 2009, Party Gaming a passé un accord avec le ministère de la Justice américain selon lequel il arrête ses activités, du moins aux États-Unis, jusqu’à ce que l’UIGEA soit adoptée. Cette convention a été faite, entre autres, pour favoriser le retour de Party Gaming, le jour où les lois américaines lui autorisent. En attendant, Party Gaming est frappée d’une amende de 105 millions de dollars étalée sur un intervalle de quatre ans, et ce, pour avoir enfreint antérieurement des lois américaines.

Toutefois, à ce jour aucun des opérateurs cités comme possibles partenaires de Party Gaming ne s’est manifesté pour affirmer ou infirmer les annonces faites dans le Daily Mail. Mais c’est ce qui est sûr c’est que le microcosme des jeux en ligne américain attend avec impatience le geste d’ouverture des législateurs américains. Et tout le monde veut être prêt et surtout être bien armé au moment du coup de sifflet… final de l’UIGEA.

Articles similaires

PayPal désormais propos... PayPal, géré par l’entreprise américaine du même nom, est un service de paiement électronique qui permet de payer des achats, de recevoir des paiements. La société eBay a
Las Vegas : Les transport... Keolis est un groupe privé français du secteur des transports de voyageurs, opérateur de bus , de métros et de tramways .Keolis est le deuxième opérateur privé
L’ICE : le Salon r... Le grand rendez-vous annuel pour l’industrie des jeux en ligne s’est déroulé à Londres du 25 au 27 janvier 2011. Dénommée International Exhibition (ICE), cette manifestation hautement
Casino de la Rochelle : n... Avec la crise actuelle et aussi tous les autres problèmes qui fusent de tous les cotés, les casinos terrestres dans leur ensemble sont dans la difficulté. Certains
La législation des casin... Les casinos terrestres constituent des lieux de détente et de loisirs qui bénéficient de beaucoup de fréquentation et surtout un réel va-et-vient d'argent. Beaucoup de tentations peuvent
L’ouverture du sect... Ce sont désormais des millions de joueurs qui jouent régulièrement aux casinos online sur les machines à sous, dans les salles de Poker
La situation du jeu en li... Deux nouvelles provinces ont pris position dans le cadre du débat sur la légalisation du poker et des jeux de casino en ligne au Canada. Il s’agit de
Flamingo
Les casinos online toujou... Il vous suffit de sortir votre carte bancaire de votre portefeuille, et vous pourrez -en quelques minutes- accéder aux meilleures plateformes
Jeux d’argent : Nantes ... Aujourd’hui, de plus en plus de personnes découvrent les jeux de casino. La plupart d’entre eux s’y adonnent pour s’amuser.  Quelques-uns souffrent d’addiction. À Nantes, les praticiens
Un nouveau jeu de casino ... Il existe de nombreux jeux de cartes qui sont autorisés dans les casinos. Certains sont plus simples que d’autres. Si le poker exige certaines connaissances spécifiques et
Casino: Du rififi à Maca... Duel de haut vol à Macau dans l'univers des casinos
Jeux de casino : Feu vert... Le vent de l’ouverture ne souffle pas seulement en Europe, mais a atteint aussi les îles des Caraïbes, particulièrement en République Dominicaine où Amaya a décroché une
Lorsque Saint-Denis s’i... Les casinos ne se rénovent pas seulement en métropole, mais également dans les départements d’outre-mer. En effet, le casino de Saint-Denis, chef-lieu de l’île de la Réunion
Explosion des paris sport... L'ouverture du secteur des jeux payant a été soigneusement sélectionné afin de coincider sur le plus gros événement sportif de l'année :

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *