Jeux en ligne aux États-Unis : Party prépare son retour

À l’issue de l’ICE (Exposition Internationale des Casinos) qui s’est tenue à Londres en fin janvier à Londres, divers courants d’idée se sont dégagés. Notamment, celui qui véhicule l’avenue d’une nouvelle ère dédiée aux jeux en ligne au pays de l’oncle Sam. Ainsi, des sujets sur le processus de légalisation des paris en ligne aux USA ont été débattus.

Un accord dès le premier jour
Ce grand rendez-vous des opérateurs sur internet a vu notamment la participation des grands noms comme Bodog, Ongame Network, Playtech et la Kahnawake Gaming Commission. Plus particulièrement, pour les joueurs américains, une rumeur concernant Party Gaming pourrait les ravir.

Dans les colonnes de The Daily Mail, on relève que lors du premier jour même de la conférence, Party Gaming a passé un accord avec deux importantes sociétés de casino basées aux États-Unis. Faut-il rappeler que ce même Party Gaming envisage de fusionner avec Bwin. Cet accord serait effectif avant fin mars de cette année. Il stipule, entre autres, que les deux opérateurs mettront en commun un bouquet de jeux en ligne, le jour où le gouvernement se décide (enfin) de légaliser et réglementer le marché des jeux.

Des partenaires de taille
On ne connaît pas encore l’identité exacte des sociétés avec lesquelles Party Gaming aurait signé, toutefois le journal avance quatre sociétés potentielles : Boyd Gaming, MGM Resorts International, Las Vegas Sands Corporation et Caesars Entertainment. Parmi celles-ci, trois sont cotées en bourse de New York, il s’agit de Boyd Gaming, MGM Resorts et Las Vegas Sands.

Ce prochain retour éventuel de Party Gaming sur le marché américain surprend et étonne à la fois dans la mesure où il fait partie des premiers opérateurs à avoir quitté le marché au lendemain de l’application de la fameuse loi UIGEA (Unlawful Internet Gambling Enforcement Act), en 2006.

De lourdes amendes
On se rappelle qu’à la fin de l’année, Anurag Dikshit, un ses membres fondateurs de PartyPoker (branche poker de Party Gaming) a dû s’acquitter de 300 millions de dollars pour avoir violé le Wire Act de 1961. Après l’accusation, il a plaidé coupable, a fait ensuite l’objet d’une liberté surveillée et échappe à une incarcération en prison. Au début du second trimestre de l’année 2009, Party Gaming a passé un accord avec le ministère de la Justice américain selon lequel il arrête ses activités, du moins aux États-Unis, jusqu’à ce que l’UIGEA soit adoptée. Cette convention a été faite, entre autres, pour favoriser le retour de Party Gaming, le jour où les lois américaines lui autorisent. En attendant, Party Gaming est frappée d’une amende de 105 millions de dollars étalée sur un intervalle de quatre ans, et ce, pour avoir enfreint antérieurement des lois américaines.

Toutefois, à ce jour aucun des opérateurs cités comme possibles partenaires de Party Gaming ne s’est manifesté pour affirmer ou infirmer les annonces faites dans le Daily Mail. Mais c’est ce qui est sûr c’est que le microcosme des jeux en ligne américain attend avec impatience le geste d’ouverture des législateurs américains. Et tout le monde veut être prêt et surtout être bien armé au moment du coup de sifflet… final de l’UIGEA.

Articles similaires

Casino Partouche à Aix :... La série noire continue pour les casinos. Les braquages se suivent et malheureusement se ressemblent. Les malfaiteurs opèrent dans toutes les régions de France et particulièrement là
Le casino de Bad Ems en A... Localisé dans la ville de Bad Ems dans la province de Rhénanie, le casino s’est développé sur les terres de l’établissement thermal de la ville
La sécurité des transac... Quiconque a joué les jeux d’argent s’est posé au moins la question sur la sécurité lors des transactions dans les jeux d’argent en ligne. Sont-elles vraiment sécurisées
Instauration d’un syst... L’industrie des jeux de casino a ses revers. Celui qui préoccupe le plus les autorités du monde est sans nul doute le phénomène d’addiction. Une solution à
Le casino de Mont-Trembla... L'établissement de jeux avait ouvert ses portes le 24 juin 2009. Depuis son ouverture, plus de 700 000 visites avaient alors été enregistrées
CantorGaming devient part... Les paris de la compagnie seront proposés sur le site de la compagnie sous les deux adresses urls de la compagnie PartyGaming : PartyBets.com et GameBookers.com
Des casinos dans les hipp... Depuis de nombreux siècles déjà, les courses hippiques déchaînent les passions. Ce sport existe depuis l’Antiquité et n’a cessé d’évoluer au fil des âges. Aujourd’hui, le turf
Des casinos en ligne vont... Moins de casino en ligne sur internet, en effet il semblerait qu'avec la nouvelle loi sur l'exploitation des jeux en lignes certains groupes ont fait le choix
50 Cent dévoile son jeu ... Aujourd’hui, les jeux de casino en ligne connaissent un franc succès. Les réseaux sociaux également. Conscient de ce créneau qui constitue une véritable aubaine pour les investisseurs,
Les jeux d’argent s... D'après Juniper Research, les jeux d'argent sur les téléphones mobiles sont dopés par le lancement de nouvelles applications spéciales mobiles
Les Braqueurs d’un ... La police anglaise a récemment interpellé six hommes et une femme, qui étaient responsables d'une attaque contre un casino dans la ville de Birmingham.
Casino en Haut-Rhin : Bar... Les casinos terrestres ne sont-ils plus en sécurité ? On est en droit de se poser la question, car l’actualité ne cesse de rapporter des braquages ces
La Duchesse du Poker ! Vous devez sans doute connaître l'une des plus grandes joueuses de Poker au monde
Un séjour de rêve chez ... Vous avez sans doute deviné que le terrain de prédilection du Groupe Émeraude n’est autre que le loisir qu’il s’évertue à offrir sous différentes formes dont le
Des braqueurs armés font... Le samedi soir à 23h25, huit individus cagoulés pénetrent dans le casino de la ville de Saint-Julien-en-genevois, et bien sûr à cette heure de très grande affluence,

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *