Roulette Americaine

.

La roulette Américaine est en fait la roulette que les Européens du 18ème siècle retrouvaient dans les casinos. Cette table particulière à double 0 à disparu d’Europe car la roulette à simple 0 offre de meilleurs chances de gains aux joueurs. Pour faire face à la concurrence tous les casinos d’Europe ont dû s’aligner et proposer des roulettes à simple 0. Mais les casinos de l’époque ont cependant profité du développement des casinos aux Etats-Unis pour revendre leurs tables de jeux périmées. Les américains quant à eux les conservent de nos jours encore.

.

La roulette Française et Anglaise sont identiques, exception faites des règles concernant les choix de jeu offert aux joueurs lorsque le 0 tombe et de quelques procédures de jeux. Par contre la Roulette Américaine est différente dans la présentation et les mises possibles.

.

Le but du jeu

.

Le joueur parie sur les caractéristiques de la case sur laquelle la boule tombera après avoir rebondi plusieurs fois sur la roue, elle-même en rotation inverse. En fonction des paris, le joueur pourra gagner jusqu’à 35 fois sa mise.

.

Les jeux

.

La Roulette est composée d’une table de paris et d’une roue divisée en 37 cases numérotées de 0 à 36. Le zéro est vert et les autres numéros sont rouges ou noirs. Sous son aspect épuré, le cylindre moderne est une pièce de fabrication complexe : il pèse près de 45 kilos pour environ 90 cm de diamètre.

.

Au cours d’une partie il est d’abord demandé aux joueurs de placer leurs mises sur la table, qui à ce même moment essayent de deviner au mieux les caractéristiques de la case dans laquelle la boule termine sa course. Puis le croupier ou dealer lance la roue dans une direction et relâche la boule dans la direction opposée sur le rebord extérieur de la roue où elle tourne plusieurs fois avant de s’immobiliser. La boule descend petit à petit vers le centre de la roue. Elle peut par la suite rebondir de cases en cases pour terminer sa course dans l’une des cases de la roue.

.

Les mises

.

Caractéristiques des cases :

Couleur :

– Rouge

– Noire

.

Les numéros sont eux-mêmes regroupés de manières différentes :

– Pair ou impair

– Manque (inférieur ou égal à 18) ; Passe (supérieur ou égal à 19)

.

Présentations des mises

.

Le joueur choisit donc de miser sur les caractéristiques les plus probables de la case qui sera désignée gagnante, sachant bien sûr que plus le pari est risqué plus les gains sont élevés.

.

Rapport des paris extérieurs
.

Chances simples

.

– Rouge ou Noir : 1 fois la mise + la mise initiale

– Impaire ou Paire 1 fois la mise + la mise initiale

– Manque (de 1 à 18) ou Passe (de 19 à 36) : 1 fois la mise + la mise initiale

.

Chances multiples

.

– 1 ère, 2 ième ou 3 ième Colonne (12 numéros) : 2 fois la mise + la mise initiale

– 1 ère, 2 ième ou 3 ième Douzaine : 2 fois la mise + la mise initiale

– A cheval sur 2 colonnes : 1,5 fois la mise + la mise initiale

– A cheval sur 2 douzaines : 1,5 fois la mise + la mise initiale

.

Rapport des paris intérieurs

.

– En Plein, Nombre Simple : 35 fois la mise + la mise initiale

– A Cheval (Deux Numéros) : 17 fois la mise + la mise initiale

– Transversale Pleine (trois numéros) : 11 fois la mise + la mise initiale

– En Carré (quatre numéros) : 8 fois la mise + la mise initiale

– La quinte (00,0, 1, 2, 3) : 5 fois la mise + la mise initiale

– Sizain (six numéros en deux colonnes transversales) : 5 fois la mise + la mise initiale

.

Descriptif des mises

.

La roulette offre une grande variété de mises et de combinaisons. Il n’est pas compliqué de miser à la roulette et, contrairement au craps, le joueur dispose d’un délai appréciable pour choisir quelles mises il souhaite effectuer. La mise minimale, telle que spécifiée à la table, est exigée pour toute mise simple alors que pour les mises multiples, le total de toutes les mises ne doit pas excéder le maximum établi à la table. Voilà en ce qui concerne les montants.

.

Les mises à la roulette – mises simples

.

Les mises simples à la roulette se situent de part et d’autre du tableau principal de 37 numéros. Il n’y a pas de mises simples gagnantes pour le zéro (0). Les différents types de mises simples :

.

Rouge ou noir

.

Le joueur mise sur la couleur du numéro qui va sortir. Les jetons sont placés dans les cases marquées d’un losange rouge ou noir, de part et d’autre du tableau. Sur certaines tables ce sont les noms des couleurs qui sont indiqués dans les cases. Il s’agit d’une forme de mise très courante pour laquelle les chances de gain sont estimées à environ 50 %. Certains joueurs font l’erreur de croire qu’il y a plus de 50 % de chances que le rouge sorte après une série consécutive de parties où seul le noir est sorti. Une mise gagnante paie dans un rapport de 1 pour 1.

.

Pair ou impair

.

Cette mise s’apparente à la mise rouge ou noir, sauf qu’ici, le joueur mise sur l’éventualité que le chiffre sortant soit pair ou impair. A la roulette, le zéro n’est pas considéré comme un nombre pair. Ainsi comme il y a 36 numéros, les chances d’obtenir une numéro pair ou impair sont égales. Pour faire cette mise, le joueur place ses jetons au centre de l’une ou l’autre des cases ,indiquant pair ou impair, situées de part et d’autre du tableau aux côtés des cases rouge ou noir.

.

Passe ou manque

.

Cette mise permet au joueur de parier sur la sortie d’un numéro situé entre 1 et 18 (passe) ou entre 19 et 36 (manque). Ici encore, il s’agit d’une mise dont les chances de gagner sont de 50 %. Les mises sont déposées dans les cases latérales correspondantes, situées de part et d’autre du tableau.

.

La colonne

.

A l’une des extrémités du tableau de 36 numéros se trouvent des cases dans lesquelles est inscrit 2 pour 1 . Chaque case est située dans le prolongement imaginaire de l’une des colonnes de numéros du tableau central. Si le numéro obtenu situe parmi ceux de la colonne sur laquelle le joueur a misé, il gagne, et la mise paie 2 pour 1.

.

La douzaine

.

Très similaire à la colonne, cette mise s’effectue aussi sur un ensemble de 12 numéros qui sont classés en trois douzaines. Les 12 premiers (1 à 12), les 12 milieu (13 à 24) et les 12 derniers ( 25 à 36). Pour effectuer cette mise, le joueur place ses jetons dans les cases marquées 12 P , 12 M ou 12 D. Cette mise paie 2 pour 1.

.

Les mises à la roulette – Les mises multiples

.

Les mises multiples s’effectuent sur des numéros spécifiques ou combinaisons de numéros. Le total de toutes les mises doit atteindre au moins le minimum exigé à la table choisie.

.

Le numéro plein

.

Cette mise s’effectue sur un seul numéro à la fois : elle rapporte un gain à hauteur de 35 pour 1 + la mise de départ.

.

A cheval

.

Le joueur peut miser sur deux numéros à la fois si ceux-ci sont voisins sur le tableau. La mise est placée à cheval sur la ligne séparant les deux numéros. La mise paie dans un rapport de 17 pour 1 si l’un des deux numéros choisis sort.

.

La transversale

.

Cette mise permet au joueur de parier sur trois numéros à la fois en plaçant son jeton à cheval à l’extrémité de la ligne horizontale formée par trois numéros contigus. Par exemple, un joueur qui souhaite miser sur les numéros 1, 2 et 3 placera ses jetons sur la ligne externe de la case du 3. Cette mise paie dans un rapport de 11 pour 1.

.

Le carré

.

Ce pari multiple permet de réunir quatre numéros contigus dans une même mise. Le joueur place donc son jeton à l’intersection des quatre numéros. Si l’un ou l’autre des quatre numéros sélectionnés sort, la mise paie 8 pour 1.

.

La quinte

.

Cette mise particulière à cinq chiffres n’est possible qu’à la roulette américaine. Pour placer cette mise, le joueur dispose ses jetons à l’intersection du 0 et du 1, sur le coin externe de la case du 1. Cette mise réunit les numéros 0, 00, 1, 2, 3. Si l’un de ces numéros sort, la mise paie dans un rapport de 6 pour 1. Il s’agit de la plus mauvaise mise à la roulette.

.